LISTE
DES
ARTISTES
 

Q
U
X
Y


Paul Paillet
fascination for fire

Exposition du 18 septembre au 12 décembre 2020
Vernissage le jeudi 17 septembre 2020, de 14h à 20h

L’exposition personnelle de Paul Paillet au Centre d’édition contemporaine devait débuter en mars 2020, elle a été repoussée suite au confinement au mois de septembre 2020. Paul Paillet a développé pour cette exposition une proposition nourrie de multiple références qui s’entrecroisent et se superposent pour créer un ensemble de plusieurs pièces : des sculptures et une pièce murale en porcelaine, un journal, une radio et une publication. Chacun de ces éléments héberge plusieurs indices culturels et personnels et construit une sorte de mise en scène. Le propos de fascination for fire est pour une part autobiographique, participe d’un travail mental du retour sur l’adolescence de l’artiste, ses aventures et des moments plus sombres de son passé, qui induisent des glissements sémantiques, de l’intime vers des implications sociétales et politiques, plus critiques et engagés.

Ce display combine une tasse, quelques cuillères, un journal et une radio, qui suggère le rituel quotidien du petit déjeuner, ce set se révélera moins banal, innocent et confortable que notre service à café habituel et notre musique préférée du matin, mais fait plutôt ressurgir des souvenirs, qui réitèrent des failles entre un vécu et un ressenti personnel, la société, ses incohérences, ses dérives et ses injustices. Si ces ustensiles en porcelaine blanche rappellent le style bourguignon et le premier apprentissage de l’artiste, les motifs en relief de flammes, d’éclairs ou de fleurs sont réalisés dans un dessin très fin et élégant, qui semblent bien inoffensifs, la source réelle qui sous-tend la production de ces objets est d’une tout autre nature. Il s’agit en réalité et dans un format surdimensionné de la réplique d’une petite cuillère à café en plastique proposée dans les années 1970 par McDonald’s, rendue célèbre à l’époque par les dealers de cocaïne appréciant que son contenant corresponde exactement à 100 milligrammes. Cet ustensile qui aurait dû rester quasi invisible s’est transformé en cette célèbre « Cocaine McSpoon », symbole d’un marché bien plus puissant que celui du hamburger, obligeant McDonald’s à les retirer de leurs restaurants.

Le journal Untitled (The Path), 2020, qui accompagne ce repas matinal, composé de pages en feuilles d’aluminium, présente du texte en relief (gaufré), portant des traces de transfert à l’acétone (chasser le dragon) et encre de Chine. Ces pages peuvent aussi être associées au mode de consommation de l’héroïne. Les textes sur chaque « page » proposent une stratification de signifiés. Ils reprennent le plus souvent des aphorismes ou des phrases « bateau », tirées d’interviews d’artistes trouvés dans des magazines. Le sous-titre, The Path, fait allusion à une série télévisée américaine qui se déroule au sein d’un mouvement religieux, le « Meyerisme », qui n’existe pas réellement mais rappelle de manière à peine voilée la scientologie et les dérives cabalistiques de certaines sectes. Entre la superficialité de propos globalisants et le mirage de croyances dévoyées, Paul Paillet trace cette question qui taraude nos sociétés occidentales, cette recherche acharnée du lieu idéal, de l’amour absolu ou encore de son « moi intérieur », ces dictats contemporains d’une vie parfaite. Cette quête d’espoir transformée en produit marketing nourrissant un capitalisme avide et faisant commerce de tout.

Paul Paillet poursuit toujours en sous-texte cette dictature du bonheur, plus candide ou vintage avec la chanson Coimbra (1930) de José Galhardo – la version française Avril au Portugal (1947) de Jacques Larue, chantée par Yvette Giraud dans les années 1950 et par Jimmy Kennedy (1947) pour la version anglaise -, qui a été un des premiers succès radiophoniques internationaux et dont quelques strophes sont publiées en français et en anglais dans la publication BRUME BOURGEON BRISE SOLEIL (éd. CEC, 2020)[1]. Ce fascicule s’inspire aussi du roman Les Météores (1975) de Michel Tournier où un couple de jumeaux se sépare, l’un d’eux entame un périple à la recherche de son double et de lui-même, on retrouve ici encore la thématique de l’initiation et du cheminement vers la découverte de son identité.

Cette scène quotidienne est accompagnée d’une bande sonore discrète, provenant d’une radio bricolée et libre de droit, la Tin Can Radio (1965) du designer Victor Papanek, reproduite ici et qui diffusera Wings, un morceau d’un clip du boys band interplanétaire de K-pop, les BTS. Cette radio ultra-basique, composée d’une boîte de conserve et d’une bougie, sorte d’éco-design avant l’heure, a été utilisée par l’UNESCO pour faire sortir certaines populations de leur isolement, en Indonésie notamment. Papanek la voulait sans design ni rappel d’aucune esthétique ou technologie occidentale. Le but humanitaire véhiculé par ce petit émetteur DIY, sorti d’une époque pleine d’illusions, diffusera ce fameux hit de BTS. L’ironie de ce croisement entre l’esprit alternatif, l’utopie des années 60 et le look hygiéniste, futuriste de ce groupe, qui par une pirouette intellectuelle et un énorme malentendu, maximalise son influence et ses profits en exploitant la thématique de la crise identitaire adolescente, allant jusqu’à se référer au roman Demian de Hermann Hesse.

Cette combinaison paradoxale entre douceur, chansons romantiques et blancheur immaculée de la porcelaine, et une menace cachée – drogue et marchandisation – semble traverser toutes les œuvres composant ce petit déjeuner, oscillant entre croyance et désillusion, plaisir et toxicité, où chaque amour ou paradis s’avère mortifère, où chaque tentative d’émancipation et d’autonomie est menacée par la voracité du marché, traduisant avec subtilité le système de la création de survaleurs, sur l’exploitation du désir et de la peur nourrissant sans fin un capitalisme envahissant, hystérique et parfaitement irrationnel.

Visites commentées avec Paul Paillet:
Le 7 octobre 2020, 17h
Le 31 octobre 2020, 15h (Week-end GENEVE.ART 2020)
Le 1er novembre 2020, 15h (Week-end GENEVE.ART 2020)
Le 2 décembre 2020, 17h
Le CEC a participé au Week-end GENEVE.ART 2020, le samedi 31 octobre et le dimanche 1er novembre 2020 de 11h à 18h, et aux Ouvertures communes du Quartier des Bains le vendredi 11 et le samedi 12 décembre 2020 de 11h à 18h.
L’exposition fascination for fire de Paul Paillet est soutenue par la Ville de Genève, le Fonds cantonal d’art contemporain et la Fondation Bruckner, Genève.

LISTE
DES
EXPOSITIONS
 

Liste complète
des expositions
(pdf)
(1989—2021)
 


2020

Paul Paillet
fascination for fire
Metallica
artgenève
Fabian Marti
Such a Good Girl


2019

Open accrochage, editions
of
Le CEC participe à P.A.G.E.S. Salon du livre d’artiste et de l’imprimé contemporain, Genève
TIMOTHÉE CALAME
ALTERA
Spring Sale Time
LE CEC à la LA Art Book Fair 2019
artgenève
Matthew Lutz-Kinoy
What to wear to a concert? Tips for concert outfits: wear your best punk jacket with the right patches !
« A patch meant to be fixed to the back of your jacket depicting relevant cultural affiliations »


2018

Matthew Lutz-Kinoy
The Meadow
Salon MAD#4 (Multiple Art Days)
Paris 2018
Entrelacs
Victor Man invite Navid Nuur
Valentin Carron, Marc Camille Chaimowicz, François Curlet…
artgenève


2017

Jonathan Monk
Directional Advice
Thomas Hirschhorn
Flashforward
Edited by the CEC!
Focus: Mélanie Matranga
Jean-Michel Wicker
#picturebook1
Book Launch c/o Section 7 Books, Paris
Jean-Michel Wicker
#picturebook1
Book Launch c/o SALTS, Birsfelden/Basel
Présentation de l’édition
Jean-Michel Wicker
#picturebook1
Jakob Kolding
The Outside or the Inside of the Internalised Externalised
Jean-Michel Wicker
BBiblioteca ffanafffantastica
artgenève
Présentation de l’édition
Jean-Michel Wicker
Belle étiquette


2016

Présentation du livre
Mathis Gasser
In the Museum 1 2 (3),
Regulators 1 2 n
Présentation de l’édition
Artists’ Voices
Valentin Carron
Deux épaisseurs un coin
Mathis Gasser
Sept sont tombés vers le ciel
Travaux sur papier
Artists’ Voices
Prolongation
artgenève


2015

Artists’ Voices
Extract
I Never Read, Art Book Fair Basel 2015
Jason Dodge
David Maljkovic
avec
Konstantin Grcic
Negatives
artgenève


2014

WINTER SALE
ET
ALPHABET EDITIONS
Raphaël Julliard
Chromozone
Oriol Vilanova
Renoncer à te décrire
artgenève


2013

Artissima, Turin
Edited!
NY Art Book Fair
David Hominal
Through The Windows
Jonathan Monk
Egg
artgenève


2012

Posters
Salon Light #9, Paris
NY Art Book Fair
Oscar Tuazon
Salon des Dames
artgenève
Jeffrey Vallance
The Vallance Bible
Nouvelles éditions
Oscar Tuazon
Book Launch c/o Galerie Eva Presenhuber, Zürich


2011

Aaron Flint Jamison
Philippe Decrauzat
Book Launch c/o Motto Zürich
Abstractions sentimentales et quelques éditions, Cneai, Paris
Philippe Decrauzat
NYSTAGMUS
Gerard Byrne
For example; a sketch of Five Elevations, 1971-72
Présentation de la publication
Sgrafo vs Fat Lava


2010

Présentation de l’édition de Pierre Bismuth Something Less, Something More – DIY
Sgrafo vs Fat Lava
Céramiques et porcelaines Made in West Germany, 1960-1980
« Encadrées »
Susanne M. Winterling
They Called Each Other Horses
Changement d’accrochage: Heimo Zobernig
Fröhliche Gesellschaft,
Parrotta Contemporary Art, Stuttgart


2009

Editions vs. objets
Erik van Lieshout
The Assistant
T. Quelques possibilités de textes
EDITIONS (suite…)
Présentation du catalogue
L’Effet papillon, 1989-2007,
castillo/corrales, Paris


2008

EDITIONS (2004-2008)
Présentation de
L’Effet papillon, 1989-2007
à la Maison de la poésie, Bâle
Trisha Donnelly
L’Effet papillon, 1989-2007
Olivier Bardin
You belong to me I belong to you
Editions récentes


2007

Gianni Motti
Perpetual Channel
Anne-Julie Raccoursier
Wireless World, BAC, Genève
Otra de Vaqueros (Redux), BAC, Genève
Habitat/Variations, BAC, Genève
Markus Schinwald, BAC, Genève
Andreas Dobler
In Deep Ink, BAC, Genève


2006

The Missing Evidence
Accrochage des éditions 1995-2005
Marie Velardi
Futurs antérieurs, 20006


2005

Christophe Rey
Ocean Bluff
Quelques éditions…
No More Lights On My Starguitar


2004

Florian Pumhösl
Héliogravures et film
M/M (Paris)
Pour hoM/Me,
printemps-été 2004
Mai-Thu Perret
Love thy sister like thyself
Haroutioun Simonian
Performance (à huis clos) & installation vidéo


2003

Filière papier – Filière expo
Monica Bonvicini
Accrochage de l’édition
Eternmale
Finger No. 12
conventions/
Konventionen/
conventions
Jakob Kolding
Amy O’Neill et Emmanuel Piguet
Dm-melkenburg


2002

Karl Holmqvist
Soirée tropicale
Animation: Vidéos
Rosemarie Trockel
Edition, eaux-fortes, 1996
KIOSK (V)
Monica Bonvicini
Bonded Eternmale


2001

Affiches/Livres
Social Hackers
Editions
Fabrice Gygi
VITRINES et PITON UNIVERSEL
Vidya Gastaldon & Jean-Michel Wicker


2000

Editions 2000
Bring the Noise
Bourse du CGGC 1997-1999


1999

KLAT
Evil Talk: Beyond the pleasure principle
Thomas Hirschhorn
Elke Krystufek
In the Arms of Luck
Editions


1998

One Step Backwards: Books, prints, videos, 1998
LISTE 98, The Young Art Fair,
Usine Warteck, Bâle
Lithographies


1997

Multiples du Centre genevois de gravure contemporaine
Elena Montesinos
Tune out, Turn off, Drop in
Eté 97
Stan Douglas
Photographies
Hinrich Sachs

B. Toguo Tamokoué
Gravures et Multiples


1996

Heimo Zobernig
Alexandre Bianchini,
Nicolás Fernández,
Jérôme Hentsch
et
Alain Julliard
Kristin Oppenheim
Rosemarie Trockel


1995

Thomas Hirschhorn
Les Plaintifs, les Bêtes, les Politiques
Karen Kilimnik
Tiger
Éditions du Centre genevois de gravure contemporaine
Luc Tuymans
Le Verdict
Estampes et photographies
Yves Gevaert éditeur, Bruxelles


1994

Olivier Mosset
Claude Closky
Alexandre Bianchini

Hubert Mean
Alex Hanimann
Peintures, édition


1993

Giuseppe Penone
Images de pierres
Sigurdur Arni Sigurdsson
Peintures, dessins
Gerry Schum
Fernseh und Videogalerie
John M Armleder
Ian Anüll
Dessins, sérigraphies et éditions
Claude Gaçon


1992

Éditions, 1986-1992
John M Armleder
Parkett
Jean Stern
Panini alle melanzane
Stephan Landry
Marie Sacconi


1991

Laurence Pittet
Suzanne Lafont
Photographies
Marcel Broodthaers
Œuvres graphiques, 1964-1975
Jean-Michel Othoniel
¡ Capotes !


1990

Roman Signer
Installation hélicoptère, 1990
Jean-Marc Meunier
Sapins de Noël, 1988-1989
Anne Pesce
Pêcheur, c’est lui qui devient un poisson
Andreas Hofer
Installation – édition


1989

Henri Michaux
Encres, gouaches, aquarelles, lavis
Emmett Williams
Multiples
Andreas Gursky
Photographies
Stéphane Brunner
Mori Shigeru
Estampes