LISTE
DES
ARTISTES
 

Q
U
X
Y

Gerard Byrne
For example; a sketch of Five Elevations, 1971-72

Exposition du 5 mai au 16 juillet 2011
Vernissage le mercredi 4 mai 2011 dès 18h
Gerard Byrne, vue de l'exposition <em>For example; a sketch of Five Elevations, 1971-72</em>, Centre d'édition contemporaine, Genève, 2011. Photo: © Sandra Pointet

Gerard Byrne, vue de l’exposition For example; a sketch of Five Elevations, 1971-72

L’oeuvre de Gerard Byrne (né en 1969 à Dublin où il vit et travaille) se construit autour de documents – publicités, presse quotidienne, magazines spécialisés – datant généralement des années d’après guerre et, de préférence, entre les années 1960 et 1970, souvent parcellaires et oubliés. A la suite de recherches dans les archives, Byrne exploite ces documents, les transforme et leur donne une seconde vie. Ces nouvelles images ou mises en scène sont à la fois le fruit d’une déconstruction et d’une reconstruction critique, souvent théâtralisée, interrogeant les codes de la représentation et de l’image, médiatique ou artistique.

Le travail de Gerard Byrne constitue une sorte de caisse de résonance entre le passé et le présent ; nos souvenirs, nos références culturelles et l’actualité ; une manière de revisiter notre histoire, nos mythologies au travers d’une archive constituée de divers médiums : articles de presse, récits, documentaires, essais, shows télévisés, cinéma, etc. Ce matériel de base peut aussi bien être issu d’un débat sur la révolution sexuelle, publié dans le magazine Playboy dans les années 1970 (New Sexual Lifestyles, photographies noir/blanc, 2003), une interview de Jean-Paul Sartre sur sa relation aux femmes (Homme à Femmes (Michel Debrane), vidéo, 2004) que les nombreux témoignages et enquêtes sur le monstre du Loch Ness parus dans la presse écossaise locale (Towards a Gestalt Image : Loch Ness & Fact, film 16 mm et CD audio, 2008) ou encore, plus récemment, les notes prises par les psychiatres militaires américains lors de leurs interviews des dirigeants nazis incarcérés en 1946 dans l’attente du procès de Nuremberg (Untitled Acting Exercise (in the Third Person), HD vidéo, 2008).

De ces extraits tirés de notre passé récent, Gerard Byrne élabore des scénarios où il recombine et exacerbe certains aspects sociologiques, psychologiques ou politiques des événements choisis. En maniant dans un esprit proche de celui de Beckett l’absurde et le décalage, il souligne avec malice les flottements, les ambiguïtés, voire les cocasseries de certaines informations et de leur traitement. En nous rappelant parfois l’emphase et la dramaturgie brechtienne, Byrne nous confronte, dans un raccourci temporel, à notre mémoire et à la connaissance de notre histoire, exacte ou erronée, mais souvent manipulée par les modes de représentation et de transmission percutant notre réalité et notre actualité.

Pour son exposition au Centre d’édition contemporaine, Gerard Byrne propose la réalisation d’un nouveau film, qui fait référence à une œuvre de Richard Serra installée dans le parc d’une collection privée à l’extérieur de Londres et à laquelle il a pu avoir accès, Five Elevations, datant de 1971-72. Ce film fait suite à une série de recherches sur l’abstraction et le minimalisme et entre autre à un précédent travail, A thing is a hole in a thing it is not (vidéos, 2010) produit et présenté une première fois au Van Abbemuseum de Eindhoven et ensuite à la Renaissance Society, Chicago, au Lismore Castle Arts, County Waterford, Irlande, ainsi qu’au 2010 Glasgow International Festival of Visual Art. Cette pièce de 2010, constituée de plusieurs films courts, met en scène des œuvres issues de la collection du Van Abbemuseum, qui représentent en quelque sorte la quintessence du minimalisme américain : avec des peintures et sculptures de Carl Andre, Donald Judd, Dan Flavin, Robert Morris et Frank Stella. Réinstallées par Gerard Byrne dans les salles du musée d’Eindhoven, ces œuvres rejouent leur présence au musée. La caméra filme aussi bien les œuvres que le contexte : monteurs, photographes, nettoyeurs, gardiens et visiteurs. Les prises de vue sont le résultat de balayages ou de va-et-vient distancés entre l’environnement, des détails apparemment anodins et les œuvres elles-mêmes, devenues elle aussi objets. Le déplacement de point de vue qu’opère Gerard Byrne est recontextualisé dans le champ du minimalisme par Penelope Curtis dans son texte  A local address paru dans le catalogue Tuxedo Junction, 1960 à propos de A thing is a hole in a thing it is not : « This means that we are left with the possibility of thinking of Minimalism’s project as both romantic and classical ; as a work of the imagination as well as of manufacturing ; an idea as well as an object ; a dream as well as a result. It is also made clear, however, that Minimalism is not just about us, and our experience, but also about how other experiences are mediated for us, whether in text, voice or imagery. ». Catalogue dans lequel il est également noté en exergue : « Assembled and edited by Gerard Byrne upon the achievements of the Minimalists and their critics».

Gerard Byrne pose la question de la transmission, historique ou ici artistique, d’une réalité connue, médiatisée, phénoménologique ou davantage encore iconique, en la mettant à l’épreuve de son enregistrement ou de son réenregistrement (film, photographie), de sa diffusion et de sa réception : « The idea was to construct for each work a kind of self-awareness of being viewed. I am interested in how the camera tries to construct and elaborate those viewpoints in a filmic sense. I recall Beckett’s Film quoting our fellow Irishman Bishop Berkeley – ”To be is to be perceived”.

Pour For example ; a sketch of Five Elevations, 1971-72, le film présenté au CEC, la caméra circule autour de Five Elevations. Les prises de vues, reprenant des standards cinématographiques, assemblent une image subjective de cette sculpture au dispositif complexe. En toile de fond, la caméra enregistre simultanément et partiellement un shooting de mode, mis en scène par Gerard Byrne. Malgré ces deux plans, l’œuvre de Richard Serra reste le personnage principal de cette fiction, même si la confrontation avec ce shooting transforme Five Elevations en une sorte de « Stonehenge » provocant une sorte back-clash entre ces deux dimensions temporelles : l’éternel vs l’éphémère.

Par ailleurs, la beauté des deux sujets, le Serra et les modèles ; élégants, stricts, à la gestuelle géométrique, est renforcée par les lents mouvements de va-et-vient, quasi hypnotiques, de la caméra. Ce balayement, en continu et au rythme de la marche, met en évidence les multiples effets de matière et les reflets miroitants du corten, uniquement scandé par le passage de la caméra sur la tranche acérée des panneaux d’acier. L’esthétisme de l’ensemble est encore exacerbé par des plans fixes sur des détails bucoliques du jardin alentours – gazon, insectes, feuillages – jusqu’à la saturation et même la gêne. Gerard Byrne propose avec ce dernier film un nouveau développement à sa recherche sur la réception de ces œuvres historiques et la perception que nous pouvons en avoir aujourd’hui.

Gerard Byrne a exposé en 2011 à la MK Gallery, Milton Keynes, à la Renaissance Society, Chicago, en 2009 et 2007 à la Lisson Gallery, Londres. Il a également exposé en 2007 à la Kunstverein, Düsseldorf et pour le Pavillon Irlandais de la 52ème Biennale de Venise. Il a participé à plusieurs expositions collectives, en 2006 et 2010 à la Tate Britain, Londres, en 2010 au MUDAM, Luxembourg, au Kunstmuseum Basel, à la Malmö Konsthall et au Henry Moore Institute, Leeds, ainsi qu’en 2008 à la Biennale de Turin, de Gwangju et de Sydney et en 2007 à celle de Lyon. Il participera cette année à l’exposition ILLUMInazioni pour la 54ème Biennale de Venise.

LISTE
DES
EXPOSITIONS
 

Liste complète
des expositions
(pdf)
(1989—2019)
 


2019

TIMOTHÉE CALAME
ALTERA
Spring Sale Time
LE CEC à la LA Art Book Fair 2019
artgenève
Matthew Lutz-Kinoy
What to wear to a concert? Tips for concert outfits: wear your best punk jacket with the right patches !
« A patch meant to be fixed to the back of your jacket depicting relevant cultural affiliations »


2018

Matthew Lutz-Kinoy
The Meadow
Salon MAD#4 (Multiple Art Days)
Paris 2018
Entrelacs
Victor Man invite Navid Nuur
Valentin Carron, Marc Camille Chaimowicz, François Curlet…
artgenève


2017

Jonathan Monk
Directional Advice
Thomas Hirschhorn
Flashforward
Edited by the CEC!
Focus: Mélanie Matranga
Jean-Michel Wicker
#picturebook1
Book Launch c/o Section 7 Books, Paris
Jean-Michel Wicker
#picturebook1
Book Launch c/o SALTS, Birsfelden/Basel
Présentation de l’édition
Jean-Michel Wicker
#picturebook1
Jakob Kolding
The Outside or the Inside of the Internalised Externalised
Jean-Michel Wicker
BBiblioteca ffanafffantastica
artgenève
Présentation de l’édition
Jean-Michel Wicker
Belle étiquette


2016

Présentation du livre
Mathis Gasser
In the Museum 1 2 (3),
Regulators 1 2 n
Présentation de l’édition
Artists’ Voices
Valentin Carron
Deux épaisseurs un coin
Mathis Gasser
Sept sont tombés vers le ciel
Travaux sur papier
Artists’ Voices
Prolongation
artgenève


2015

Artists’ Voices
Extract
I Never Read, Art Book Fair Basel 2015
Jason Dodge
David Maljkovic
avec
Konstantin Grcic
Negatives
artgenève


2014

WINTER SALE
ET
ALPHABET EDITIONS
Raphaël Julliard
Chromozone
Oriol Vilanova
Renoncer à te décrire
artgenève


2013

Artissima, Turin
Edited!
NY Art Book Fair
David Hominal
Through The Windows
Jonathan Monk
Egg
artgenève


2012

Posters
Salon Light #9, Paris
NY Art Book Fair
Oscar Tuazon
Salon des Dames
artgenève
Jeffrey Vallance
The Vallance Bible
Nouvelles éditions
Oscar Tuazon
Book Launch c/o Galerie Eva Presenhuber, Zürich


2011

Aaron Flint Jamison
Philippe Decrauzat
Book Launch c/o Motto Zürich
Abstractions sentimentales et quelques éditions, Cneai, Paris
Philippe Decrauzat
NYSTAGMUS
Gerard Byrne
For example; a sketch of Five Elevations, 1971-72
Présentation de la publication
Sgrafo vs Fat Lava


2010

Présentation de l’édition de Pierre Bismuth Something Less, Something More – DIY
Sgrafo vs Fat Lava
Céramiques et porcelaines Made in West Germany, 1960-1980
« Encadrées »
Susanne M. Winterling
They Called Each Other Horses
Changement d’accrochage: Heimo Zobernig
Fröhliche Gesellschaft,
Parrotta Contemporary Art, Stuttgart


2009

Editions vs. objets
Erik van Lieshout
The Assistant
T. Quelques possibilités de textes
EDITIONS (suite…)
Présentation du catalogue
L’Effet papillon, 1989-2007,
castillo/corrales, Paris


2008

EDITIONS (2004-2008)
Présentation de
L’Effet papillon, 1989-2007
à la Maison de la poésie, Bâle
Trisha Donnelly
L’Effet papillon, 1989-2007
Olivier Bardin
You belong to me I belong to you
Editions récentes


2007

Gianni Motti
Perpetual Channel
Anne-Julie Raccoursier
Wireless World, BAC, Genève
Otra de Vaqueros (Redux), BAC, Genève
Habitat/Variations, BAC, Genève
Markus Schinwald, BAC, Genève
Andreas Dobler
In Deep Ink, BAC, Genève


2006

The Missing Evidence
Accrochage des éditions 1995-2005
Marie Velardi
Futurs antérieurs, 20006


2005

Christophe Rey
Ocean Bluff
Quelques éditions…
No More Lights On My Starguitar


2004

Florian Pumhösl
Héliogravures et film
M/M (Paris)
Pour hoM/Me,
printemps-été 2004
Mai-Thu Perret
Love thy sister like thyself
Haroutioun Simonian
Performance (à huis clos) & installation vidéo


2003

Filière papier – Filière expo
Monica Bonvicini
Accrochage de l’édition
Eternmale
Finger No. 12
conventions/
Konventionen/
conventions
Jakob Kolding
Amy O’Neill et Emmanuel Piguet
Dm-melkenburg


2002

Karl Holmqvist
Soirée tropicale
Animation: Vidéos
Rosemarie Trockel
Edition, eaux-fortes, 1996
KIOSK (V)
Monica Bonvicini
Bonded Eternmale


2001

Affiches/Livres
Social Hackers
Editions
Fabrice Gygi
VITRINES et PITON UNIVERSEL
Vidya Gastaldon & Jean-Michel Wicker


2000

Editions 2000
Bring the Noise
Bourse du CGGC 1997-1999


1999

KLAT
Evil Talk: Beyond the pleasure principle
Thomas Hirschhorn
Elke Krystufek
In the Arms of Luck
Editions


1998

One Step Backwards: Books, prints, videos, 1998
LISTE 98, The Young Art Fair,
Usine Warteck, Bâle
Lithographies


1997

Multiples du Centre genevois de gravure contemporaine
Elena Montesinos
Tune out, Turn off, Drop in
Eté 97
Stan Douglas
Photographies
Hinrich Sachs

B. Toguo Tamokoué
Gravures et Multiples


1996

Heimo Zobernig
Alexandre Bianchini,
Nicolás Fernández,
Jérôme Hentsch
et
Alain Julliard
Kristin Oppenheim
Rosemarie Trockel


1995

Thomas Hirschhorn
Les Plaintifs, les Bêtes, les Politiques
Karen Kilimnik
Tiger
Éditions du Centre genevois de gravure contemporaine
Luc Tuymans
Le Verdict
Claude Lévêque
Sans titre
Estampes et photographies
Yves Gevaert éditeur, Bruxelles


1994

Olivier Mosset
Claude Closky
Alexandre Bianchini

Hubert Mean
Alex Hanimann
Peintures, édition


1993

Giuseppe Penone
Images de pierres
Sigurdur Arni Sigurdsson
Peintures, dessins
Gerry Schum
Fernseh und Videogalerie
John M Armleder
Ian Anüll
Dessins, sérigraphies et éditions
Claude Gaçon


1992

Éditions, 1986-1992
John M Armleder
Parkett
Jean Stern
Panini alle melanzane
Stephan Landry
Marie Sacconi


1991

Laurence Pittet
Suzanne Lafont
Photographies
Marcel Broodthaers
Œuvres graphiques, 1964-1975
Jean-Michel Othoniel
¡ Capotes !


1990

Roman Signer
Installation hélicoptère, 1990
Jean-Marc Meunier
Sapins de Noël, 1988-1989
Anne Pesce
Pêcheur, c’est lui qui devient un poisson
Andreas Hofer
Installation – édition


1989

Henri Michaux
Encres, gouaches, aquarelles, lavis
Emmett Williams
Multiples
Andreas Gursky
Photographies
Stéphane Brunner
Mori Shigeru
Estampes